AMER au festival de Beauvais

RENCONTRE Projection en présence des réalisateurs Hélène Cattet & Bruno Forzani Ana est confrontée à la peur et au désir à trois moments clefs de sa vie. Un voyage charnel entre frissons et fantasmes. AMER n’est pas réservé aux initiés, il s’adresse à tous les curieux en quête de nouvelles surprise dans les salles obscures… Une oeuvre troublante et sensuelle rare : plus qu’un film, une expérience unique en son genre. Une étrange demeure. Une malédiction et une mystérieuse présence. Une petite fille apeurée observant à travers les trous de la serrure. Un couple torturé. Un beau cinémascope…et la musique de Morricone et Cipriani… Tous les ingrédients sont réunis pour attirer dans ses filets l’amateur d’inquiétante étrangeté. La photo est splendide – il n’y a qu’à regarder les photogrammes pour s’en apercevoir, on aimerait se les imprimer et les encadrer – et nous renvoie évidemment des années en arrière vers les couleurssaturées  de Mario Bava et Dario Agento… Outre l’utilisation – à la Tarantino – de BO préexistantes, la bande son, Amer est au bruit du cuir ce que Microcosmos était à celui des insectes, et ferait presque passer le travail sonore de Lynch pour du Méliès. Amer fourmille de citations, puisant plan par plan, son par son : on s’amusera pêle-mêle à reconnaîtreSuspiria, ses soupirs et ses chambres filmées à travers une ampoule, ou encore une autre baie sanglantepropice aux poursuites sans issue, filmée dans des éclairages bleutés crépusculaires…. « Chaque plan a fait l’objet d’un travail minutieux sur la durée, les couleurs, les formes et les sons (…) La radicalité de ces choix (…) est fascinante (…) Amer ne ressemble à...

Amer

Ana est confrontée au corps et au désir à trois moments clés de sa vie. Sa quête charnelle voyage entre réalité et fantasmes colorés… qui deviennent de plus en plus oppressants. Une main gantée de dentelle noire l’empêche de crier. Le vent soulève sa robe et caresse ses cuisses. Une lame de rasoir effleure son corps : trouvera-t-elle le plaisir au bout de son parcours chaotique et carnassier ?...