INSENSIBLES remporte le Méliès d’Argent au Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg !

PALMARÈS DU 5È FEFFS Les gagnants de la 5ème édition du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg sont: L’Octopus d’Or du meilleur film Fantastique International est attribué à Sound of My Voice de Zal Batmanglij, pour un film magnifiquement interprété et une histoire envoutante qui ne cesse de surprendre. Le Méliès d’Argent du meilleur film Fantastique Européen est attribué à Insensibles de Juan Carlos Medina, une vision originale et marquante de l’art cinématographique, de la poésie et de l’histoire européenne. La Mention Spéciale du jury est attribuée à Excision de Richard Bates Jr, une vision subversive d’un film d’adolescents dans une famille de banlieue. Le Prix du Public du meilleur film Fantastique International est attribué à Grabbers de Jon Wright. Pour les courts métrages en compétition : L’Octopus d’Or du meilleur court métrage Fantastique International est attribué à The Last Bus, réalisé par Ivana Laucikova et Martin Snopek. Le Meliès d’Argent du meilleur court métrage Fantastique Européen est attribué à The Bird Spider (La Migala), réalisé par Jaime Dezcallar. Le Prix du Jury Jeune du meilleur court métrage Fantastique International est attribué à The Last Bus, réalisé par Ivana Laucikova et Martin Snopek. Le Prix du Public du meilleur court métrage Fantastique International est attribué à The Bird Spider (La Migala), réalisé par Jaime Dezcallar. La Mention Spéciale pour le court métrage Fantastique International est attribué à A Curious Conjunction Of Coincidences, réalisé par Jost Reijmers. Le Prix du Jury du meilleur court métrage Fantastique Français est attribué à Le Vivier, réalisé par Sylvia Guillet. La Mention Spéciale pour le court métrage Fantastique Français est attribué à The Island Keeper, réalisé par Aude Cabannes, Julien Malot et Charlotte Pipet....

Les dates du remix d’AMER au FIFF de Namur !

VJING CONFÉRENCE Cédric Chabuel (aka Ouananiche) est VJ, réalisateur et musicien. Cet artiste audiovisuel basé à Montréal remixe des films pour créer des compositions vidéomusicales. Avec le cinéma comme matière première, il explore et redéfinit sans relâche la romance passionnelle qu’entre­tiennent nos yeux et nos oreilles, brouillant les frontières entre le ciné­ma, l’art médiatique et la musique électronique. Lors de cette conférence, il présentera cette pratique artistique par­ticulière et les questions qu’elle soulève, expliquera les techniques, les illustrera d’exemples vidéo et dressera un panorama des principaux artistes internationaux. Mercredi 03/10 -10h00 et Jeudi 04/10 – 13h00 – Palais des Congrès – petit auditoire REMIX VIDÉOMUSICAL DU FILM « AMER » Ouananiche présentera en avant-première ANA, remix vidéomusical du film « Amer » d’Hélène Cattet et Bruno Forzani, présenté au FIFF en 2009. ANA est une plongée dans la mémoire délirante d’une femme troublée, comme si, au seuil de la mort, nous partagions la vision de sa vie qui défile en motifs obsessionnels : le sexe, l’enfermement, le vieillissement, l’eau, la paranoïa, la mort… Les souvenirs s’entremêlent en une spirale de sensations et de désirs fantasmagoriques, de réminiscences subliminales, selon la folie organisée de la schizophrénie. Immersive, sombre et entêtante, cette performance vidéo-musicale de Ouananiche ausculte les corps et les bruits qu’ils émettent, explore le rapport intime qu’entretiennent l’image et le son, les pousse à la limite du perceptible et recompose une mémoire nouvelle qu’il tord, distend, enroule, dédouble, fractionne, selon une partition inédite. ANA est un live audiovisuel d’une sensualité décapante construit à partir du long-métrage AMER, de Hélène Cattet et Bruno Forzani. Aux frontières du cinéma, de l’art...

Tournage achevé pour L’ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS, le nouveau long-métrage des réalisateurs d’AMER.

Cattet et Forzani tournent L’Etrange Couleur des Larmes de ton Corps par Aurore Engelen 11/04/2012 – Hélène Cattet et Bruno Forzani (photo) ont entamé la semaine dernière à Bruxelles le tournage de leur deuxième long métrage. Il y a trois ans, les deux réalisateurs confirmaient avec leur premier long, Amer [bande-annonce], les espoirs placés en eux grâce à une série de courts métrages fantastiques diffusés dans de nombreux festivals internationaux. Très prisé des festivals spécialisés et généralistes (l e film a par notamment remporté le prix du public au Festival du Nouveau cinéma à Montréal), Amer s’était payé le luxe de figurer parmi les 20 meilleurs films 2010 du classement annuel de Quentin Tarantino, une anecdote qui en dit long sur le potentiel culte du film. Pour leur deuxième opus, les réalisateurs offrent à nouveau une variation esthétisante du thriller. L’Etrange Couleur des Larmes de Ton Corps, est un nouvel hommage au cinéma italien, à ses gialli baroques et flamboyants. Le film est une enquête policière dont les fils se nouent et se dénouent autour d’une imposante bâtisse Art Nouveau, véritable cœur du film et de l’intrigue. L’équipe, pour le moment installée à Bruxelles, où les pépites Art Nouveau ne manquent pas, partira ensuite tourner quelques scènes en studio au Luxembourg, puis achèvera les 8 semaines de tournage à Nancy, où le patrimoine Art Nouveau est également très présent. On n’en sait guère plus sur ces mystérieuses larmes, si ce n’est qu’elles sont produites par Eve Commenge pour Anonymes Films, qui fait à nouveau équipe avec les français de Tobina Film, mais aussi Epidemic, la société du réalisateur flamand...

INSENSIBLES de Juan Carlos Medina sélectionné à L’ETRANGE FESTIVAL de Paris

Réalisation : Juan Carlos Medina Scénario : Juan Carlos Medina, Luiso Berdejo Musique : Johan Söderqvist Production : Antoine Simkine, François Cognard, M.A Faura, Luís Galvão Teles, Adolfo Blanco Avec : Tómas Lemarquis, Alex Brendemühl, Juan Diego Genre : Horreur Pays : Espagne Année : 2012 Durée : 1h40 Langue : Espagnol sous-titré français Couleur L’histoire : À la veille de la guerre civile espagnole, un groupe d’enfants insensibles à la douleur est interné dans un hôpital au coeur des Pyrénées. De nos jours, David Martel, brillant neurochirurgien, doit retrouver ses parents biologiques pour procéder à une greffe indispensable à sa survie. Dans cette quête vitale, il va ranimer les fantômes de son pays et se confronter au funeste destin des enfants insensibles. Sur un canevas évoquant le cinéma d’Agusti Villaronga (Tras el Cristal, 1987), le premier long métrage attendu et ambitieux d’un court-métragiste doué (Mauvais Jour, en 2003). La nouvelle sensation horrifique venue d’Espagne....

Bande annonce « L’enceinte » de Jérôme Martin produit par Tobina Film et Plus de prod

L’ENCEINTE de Jérôme Martin, le nouveau court-métrage produit par Tobina Film (en co-production avec Plus de Prod) sort de post-production. Second film réalisé par Jérôme Martin après le tétanisant UNE DETONATION DE SILENCE, L’ENCEINTE nous embarque dans un nouveau voyage au bout de la nuit. « Quand un campement gitan s’installe face à sa propriété, Henry prend peur. Sous le regard inquiet de sa femme, il pose des barbelés autour de la maison. La nuit venue, il s’arme et veille, bien décidé à protéger son foyer jusqu’à la naissance de l’aube. » Pour rejoindre le blog de Jérôme Martin:...